Chérie FM : la webradio « POP LOVE » fait le premier pas en Belgique

JEU, 17 Septembre, 2015 - 15:23

Le 14 février 2015, la célèbre radio « POP LOVE » française était relancée en Belgique, non pas sur la bande FM, mais en tant que première réelle webradio belge. A l’instar de ses concurrentes de la FM, la station propose une programmation complète, avec des animateurs live, une musique formatée pour sa cible jeune et féminine, et prochainement des rubriques mode et lifestyle ainsi que des talkshows. Chérie FM, dont IP est la régie exclusive, s’adresse aux femmes actives, urbaines, âgées de 25 à 44 ans. On peut l’écouter via son site web, son application, sur de nombreux devices, y compris la smartwatch, et bientôt également via la télévision numérique. La webradio entend bien se faire une place au sein du paysage radiophonique actuel et de demain.
   
Chérie FM, à l'origine une radio française du groupe NRJ, est apparue en 1990 dans le paysage radio francophone. Jusqu’en 1994, la radio émettait sur 4 fréquences à Bruxelles, Charleroi, Liège et Namur. Un nouveau plan de fréquences a ensuite attribué des fréquences moins puissantes à Chérie FM et la programmation a alors été reprise par NRJ. Chérie FM émettait encore sur un certain nombre de fréquences locales, mais finit par disparaître définitivement en 2008, suite à l’entrée en vigueur du dernier plan de fréquences en Belgique francophone.
    
La radio « POP LOVE » a véritablement marqué les esprits : en 2014, la marque Chérie FM bénéficiait toujours d’une notoriété de 75 %1. Après 8 ans d'absence, elle connait enfin une seconde vie !  Chérie FM fut relancée en grandes pompes le 14 février 2015, au lendemain de la Journée mondiale de la radio, en direct de l’Esplanade de Louvain-la-Neuve et en présence de sa marraine Axelle Red.
    
Vu la saturation des ondes FM, Chérie FM a été relancée sur le net, devenant donc une radio numérique à part entière. Elle anticipe ainsi l'avenir du paysage radiophonique et mise sur le principe ATAWAD (« Any Time, Any Where, Any Device »). Le site internet de Chérie FM est conçu de manière à s’adapter à chaque écran ou à chaque appareil donnant accès à Internet et donc à l’écoute live de la radio. La station est disponible sur PC, via l’app pour smartphones et tablettes, et même sur smartwatch. Par ailleurs, des négociations sont en cours avec plusieurs distributeurs de chaînes de télévision pour rendre possible la diffusion de Chérie FM à l’écran.
    
Mais qui dit Internet, dit également interactivité. Chérie FM est la première « moodradio » belge : en s’identifiant sur le site ou l’app, les auditeurs peuvent faire part de leur humeur et le ton et la musique diffusés sont adaptés en fonction, en temps réel. Chérie FM veille également beaucoup à apporter de la valeur ajoutée aux auditeurs : elle leur fournit en temps réel, via l’app et le site, des infos sur les artistes diffusés ainsi que des news people. Des rubriques mode et lifestyle feront bientôt leur entrée également. La radio est bien sûr active sur Facebook, Instagram et Twitter.
    
Contrairement aux « webradios » classiques (comme « Nostalgie ’80 », « Nostalgie Love »…) déjà disponibles en ligne, Chérie FM ne se limite pas à un flux musical sans programmation. La station est véritablement conçue comme une radio à part entière. Philippe Cantamessa anime la tranche 9h-13h et est ensuite relayé par Nicolas Fadeur jusque 17 h. La radio démarre en douceur avec de l’animation en semaine et en journée mais compte bien étendre celle-ci au week-end dans un second temps. Des rubriques mode, tendances et lifestyle seront prochainement introduites en journée, ainsi qu’un talkshow hebdomadaire 100 % féminin et des bulletins d’information. La programmation musicale se compose quant à elle à 40 % de hits des années ‘90 et à 60 % de titres des années 2000 et de nouveautés.
   
Tout comme son pendant français, Chérie FM Belgique s’adresse principalement aux auditrices (sans toutefois exclure les hommes) et plus particulièrement au groupe cible des 25-44 ans. La programmation musicale correspond également davantage aux femmes, avec des artistes comme Keane, James Blunt, Cœur de Pirate, Coldplay, Emmanuel Moire, Julien Doré, Lana Del Rey, Calogero, Adele, De Palmas, …. Le ton et les valeurs véhiculées par la station sont également orientés vers les femmes : Chérie FM se veut trendy, élégante, extravertie, optimiste, engagée sur le plan social, active, urbaine et haut de gamme. D’où sa collaboration avec Axelle Red : une ambassadrice qui incarne parfaitement les valeurs de la radio.
         
Chérie FM Belgique ne deviendra cependant pas la copie exacte de ce qui se fait en France : la radio conserve une liberté totale en matière de concept et de fonctionnement, ce qui n'empêche en rien une collaboration avec sa consœur française de temps en temps.
     
Pour correspondre au mieux à la femme actuelle, à ses centres d’intérêt et à ce qu’elle attend d’une radio, un panel de femmes « influentes » a été consulté : des politiciennes, des journalistes, des blogueuses, mais également des femmes issues de la sphère de la mode2. Leurs impressions sont recueillies plusieurs fois par an afin de maintenir Chérie FM sur la bonne voie tant au niveau du ton que du contenu.
       
Le groupe NRJ/Nostalgie mise beaucoup sur la radio en ligne, comme en témoignent les 39 webradios qu’il propose déjà. Avec Chérie FM, le groupe compte bien aller encore plus loin, l’objectif étant d’installer la radio dans le paysage radiophonique d’aujourd’hui et de demain. Un paysage radio qui deviendra inéluctablement de plus en plus numérique (lire l’article « La Radio 3.0 » dans ce Backstage p. 14) et au sein duquel Chérie FM fait actuellement figure de pionnière en Belgique… Affaire à suivre ! V.M.

           

Facts :

Chérie FM, la première vraie webradio de Belgique

Elle anticipe l'avenir du paysage radiophonique et mise sur le principe ATAWAD (« Any Time, Any Where, Any Device »).

Groupe cible : les femmes actives, urbaines, de 25 à 44 ans

1Étude Chérie FM Belgique, été 2014, 244 interviews téléphoniques, 20-59 ans, 50 % d’hommes / 50 % de femmes (représentatif de la répartition géographique nationale).
2Notamment : Fadila Laanan (présidente de la Cocof), Ingrid Van Langendonck (PR-Manager Phillips), Tiani Kiriloff, Lucie Fashion Coach
Haut